Cabinet Dentaire Raeven Lambrechts

CHIRURGIEN-DENTISTE (Omnipraticien)

pin_drop  15 rue du Marechal Joffre 54720 Lexy

phone 03 82 25 51 79

Stop au tabac

Troubles et pathologies de la bouche engendrés ou aggravés par le tabac…

Les Docteurs Raeven nous rappellent les méfaits causés par le tabac au niveau des dents et gencives des fumeurs :

  • La mauvaise haleine est fréquente.
  • Le goût et l’odorat sont altérés.
  • Le flux salivaire diminue, entraînant une sécheresse buccale.
  • Les risques de caries sont accrus car la composition de la salive protège contre les caries et qu’en outre la salive opère un « nettoyage » naturel des dents qui va s’atténuer.
  • Les colorations dentaires apparaissent.
  • Des lésions blanches (leucoplasies ou leucokératoses) peuvent apparaître sur les muqueuses de la cavité buccale.
  • Elles ne présentent pas forcément un caractère dangereux mais peuvent évoluer en lésions cancéreuses, donc elles sont à surveiller.
  • Les maladies parodontales évoluent plus vite et les risques de déchaussement des dents sont plus importants car les composants du tabac perturbent la flore bactérienne au point que les bactéries pathogènes se manifestent en plus grand nombre entraînant des modifications cellulaires de la gencive.
  • Associée à une mauvaise hygiène dentaire, la maladie parodontale peut évoluer en une gingivite plus sérieuse que l’on appelle gingivite ulcéro-nécrotique.
  • La langue peut être touchée et prendre un aspect brun/noir avec l’impression qu’il y a comme des petits poils dessus… On appelle ce phénomène « la langue chevelue », heureusement sans gravité.
  • Des retards de cicatrisation sont fréquents et freinent les traitements d’ordre chirurgicaux et la pose d’implants.
  • Enfin, les cas les plus graves peuvent évoluer en divers cancers… Cancer des lèvres, du plancher de la bouche, de la langue, du pilier de l’amygdale, etc… Les risques de cancer augmentent lorsque le tabagisme est associé à l’alcoolisme. On estime qu’il y a 6 fois plus de risques de souffrir d’un cancer de la bouche lorsqu’on est fumeur.


Heureusement, certains de ces troubles sont réversibles si on arrête la cigarette !

  • Après 48h d’arrêt du tabac : le goût, l’odorat, l’haleine s’améliorent.
  • Après 3 à 6 mois : l’état de la muqueuse buccale s’améliore et revient à la normale au bout d’une année environ.
  • Après une dizaine d’années : le risque de cancer buccal est analogue à celui d’un non-fumeur.


Article rédigé par le praticien le 27/08/2019